Le forum 83-629 - La sécurité privée en France
Bienvenue sur le forum 83-629 !

Venez participer et apporter votre pierre a l'édifice !
Aucune question n'est idiote , comme dirais "l'autre": Venez comme vous êtes.

Respect et humilité, entraide et fraternité sont les maitres mots de ce forum !

Vous pouvez vous connectés en toute confiance via votre compte facebook (login).

L'inscription dure moins de 2 mn !

A tout de suite !
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Réseaux sociaux
      
Derniers sujets
» Présentation de bwana74
Sam 19 Jan - 8:01 par bwana74

» Témoignage IFS2I
Mer 16 Jan - 15:13 par Un devoir

» CQP DIRIGEANT
Mar 15 Jan - 17:00 par georges12

»  Témoignage d'un prêt reçu entre particuliers
Jeu 3 Jan - 2:19 par marielle900

» CQP DIRIGEANT
Dim 30 Déc - 1:59 par Momo69500

» Le CNAPS et les Légendes Urbaines
Mar 25 Déc - 3:18 par Mickael06

» Refus de ma carte professionnelle (alors que j'ai eu l'autorisation préalable !)
Dim 23 Déc - 0:30 par Pich

» présentation
Ven 21 Déc - 20:11 par chris03

» Refus cnpas
Jeu 13 Déc - 8:56 par Kbm70

Infos en live
Janvier 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 82 le Jeu 2 Oct - 18:34
Flux RSS


MSN 


Marque-page social

Marque-page social digg  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo      

Conservez et partagez l'adresse de Le forum 83-629 - La sécurité privée en France sur votre site de social bookmarking

profil google+
Google

Bagnols : des vigiles tabassent des festivaliers, la vidéo choc

Aller en bas

Bagnols : des vigiles tabassent des festivaliers, la vidéo choc

Message par Admin le Mar 30 Juil - 9:19

Des festivaliers ont été passés à tabac samedi lors du Garance reggae festival par des vigiles assurant la sécurité de l'événement.

Samedi 27 juillet. Il est 22 h. Le final du Garance reggae festival bat son plein quand une violente bagarre éclate non loin du point d'accès entre le Kingston village et le parc Rimbaud. Plusieurs festivaliers se font proprement passer à tabac par les vigiles qui assurent la sécurité de l'événement. Bombes lacrymogène, coup de pieds et de poings sur des personnes à terre... Les images sont extrêmement violentes.


Midi Libre a recueilli les témoignages des festivaliers, de la responsable de la société de sécurité et des organisateurs du festival. A lire dans votre édition Gard rhodanien du mardi 30 juillet.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Admin
Blog 83-629
Blog 83-629

Masculin Messages : 734
Date d'inscription : 04/07/2013
Localisation : France
Emploi/Diplômes : CAP APS/ BP ATPS / SSIAP 1,2 et 3/Licence Professionnelle

http://83-629.fr

Revenir en haut Aller en bas

Tabassage à Bagnols : "On demandait qu'ils arrêtent de frapper

Message par Admin le Mer 31 Juil - 10:22

Après la rixe qui a secoué le Garance Reggae festival, victimes, organisateurs et responsable de la société de sécurité témoignent pour Midi Libre.


Les festivaliers, pris au piège de la bagarre, décrivent les mêmes scènes "surréalistes" et "effrayantes". Samedi, il est 22 h, la dernière soirée du Garance reggae festival bat son plein. Sans le savoir, quatre jeunes vont se retrouver au même endroit au mauvais moment, c’est-à-dire au point de jonction entre le parc Rimbaud, où se déroulent les concerts, et le Kingston village, l’aire de camping réservée aux détenteurs d’un pass de quatre jours. Sous l’arche du pont de la Cèze sont mis en place deux points de contrôle. Le premier pour quitter le festival, le second, cinquante mètres plus loin, pour pénétrer sur l’aire de camping. Sur place, les vigiles de la société lyonnaise Prestige Sécurité filtrent les passages et s’assurent que seuls les festivaliers munis du bracelet quatre jours franchissent l’entrée du camping. C’est précisément entre ces deux points de contrôle que les violences ont eu lieu.
"Ça gazait de partout."
Pierre, un Ardéchois, s’est retrouvé au centre des 45 minutes d’échauffourées. "On voulait regagner le camping. Devant nous, deux hommes se sont fait violemment refouler par les vigiles, l’un était frappé à terre. Avec quatre autres festivaliers, je leur ai demandé d’arrêter de taper. Un vigile, imposant, m’a dit “tu n’as pas honte de me dire que j’ai frappé quelqu’un ?”, je lui ai répondu que je venais de le voir faire. Ça a dégénéré, relate-t-il. Le maître-chien est arrivé. Il a gazé tout le monde avec une bombe lacrymogène. Je lui ai dit que j’avais des images de la scène. Il a voulu m’arracher mon téléphone. Avec les autres jeunes, on s’est replié entre le camping et le parc, dans une zone de 50 m2 . Celui qu’on pense être le chef de la sécu est arrivé. On a essayé de discuter, ça n’a servi à rien. Les coups ont repris. Ça gazait de partout."
Un coup de genou dans la tête
Ces camarades d’infortune s’appellent Eve, Vincent, Lionel et Anna. Eux aussi ont vécu l’enfer. Ces Marseillais en étaient à leur troisième participation au Garance. Ils racontent. "Certes, les personnes refoulées n’avaient pas de pass 4 jours, reconnaît Eve. Mais ils auraient pu les sortir doucement. Au lieu de cela, sans qu’on sache pourquoi, elles se sont retrouvées à terre, frappées. Vincent, mon copain, leur a dit “ne les tapez pas”. Un des vigiles l’a projeté au sol. Anna et Lionel ont voulu le défendre, tous les trois ont été roués de coups de pied et de gaz (c’est cette scène, à laquelle aurait assisté une cinquantaine de personnes que la vidéo montre, Ndlr)". Au même moment, Pierre tente de prêter main-forte à son ami, qui s’est retrouvé au centre de la baston, comme une vingtaine de festivaliers. "J’ai pris un coup de genou dans la tête et un coup de matraque dans les côtes. Puis, j’ai atterri dans les ronces", explique celui qui se plaint aujourd’hui de douleurs à la mâchoire et d’écorchures sur le corps.
Les vigiles arrachent un appareil photo
De son côté, Eve fait de même. "J’ai sauté par-dessus la barrière de sécurité pour aller récupérer mes trois amis, sur lesquels trois vigiles tapaient. On s’est retrouvés sous les coups et sous le gaz. On n’était ni violents ni insultants. On demandait juste qu’ils arrêtent de frapper", rapporte la jeune femme, "choquée" par les événements. Une scène sidérante qu’un ami de Vivien(1) a voulu filmer. "Ils lui ont arraché son appareil photo et ont gardé la batterie et la carte mémoire", se souvient-il.
Pris entre les deux checkpoint, ils quittent la zone par la Cèze
Alexis a eu plus de chance. Situé à l’écart des faits, il a laissé tourner la vidéo. Depuis dimanche 28 juillet au soir, les images alimentent les réseaux sociaux. "Les vigiles tapaient sans réfléchir, toutes les personnes qui s’approchaient un peu trop étaient frappées ou gazées. Je n’avais rien à voir dans la bagarre mais j’ai eu peur d’y passer", explique l’Ardéchois, qui, pris au piège entre ces deux “check points” houleux, a dû quitter les lieux par la Cèze.
Les pompiers les envoient aux urgences
Même porte de secours pour Eve et ses trois camarades d’infortune. "On a appelé la police mais ils ne sont pas venus. Comme les vigiles ne nous laissaient ni entrer sur le camping ni retourner sur le festival, on a dû s’enfuir en escaladant les barrières et en traversant la rivière à la nage, malgré nos blessures. Une fois sur le pont, on a croisé des policiers, qui nous ont dit d’aller à l’hôpital et de porter plainte ensuite. On a donc appelé les pompiers qui nous ont envoyés aux urgences."
Hématomes aux yeux et fracture dentaire
Avec quelques douleurs aux côtes, la jeune femme s’en tire plutôt bien. En revanche, Vincent, le premier projeté au sol a eu quatre jours d’ITT pour une blessure à l’œil. Lionel, venu prêter main-forte à Vincent et donc le plus exposé aux coups, écope, lui, de dix jours d’ITT. L’attestation médicale, que Midi Libre s’est procurée, fait état d’hématomes sérieux aux yeux, de troubles visuels, de contusions multiples, d’une fracture dentaire et d’un état de choc.
Ils portent plainte contre la société de vigiles et contre les organisateurs
Depuis, les quatre amis ont porté plainte à la gendarmerie de Carry (Bouches-du-Rhône) contre Prestige Sécurité et contre la société Garance Productions, organisatrice du festival, que les jeunes gens accusent d’avoir refusé d’appeler la police et les pompiers. "C’est nous qui avons appelé dû appeler les secours", précise Eve. Si enquête il y a, elle devra démêler le vrai du faux et se pencher sur une question toujours sans réponse : pourquoi un tel déferlement de violence ? Là encore, les protagonistes se renvoient dos à dos les responsabilités (lire ci-dessous). Les témoins que Midi Libre a contactés dénoncent une "violence gratuite" à l’encontre de deux festivaliers. Étaient-ils en règle ou non ? Les avis divergent aussi. Les organisateurs et la société de sécurité parlent, eux, de cinq festivaliers alcoolisés, devenus incontrôlables, et qui auraient procédé à un caillassage en règle, à coups de pierres et de bouteilles de verre, envers la sécurité, obligeant cette dernière à employer la manière forte (lire aussi ci-dessous).
Le festival victime de son succès ?
Il n’est pas exclu non plus que les victimes de ces coups aient d’abord tenté de pénétrer dans l’espace des concerts alors qu’il n’y avait plus de place. Avec 60 000 participants - contre 48 000 l’an passé -, la 22e édition du Garance a battu tous les records de fréquentation. Un festival plébiscité, qui finalement, pourrait bien être victime de son succès.
 
(1) Vivien est un prénom d'emprunt.
Marie Ribeiro, gérante de Prestige Sécurité : "Il n’y a eu aucune dérive"
La gérante de la société, qui assure la sécurité du festival depuis quatre ans, l’assure : "Il n’y a eu aucune dérive, sinon on est les premiers à sanctionner !". Selon Marie Ribeiro, "cinq individus alcoolisés et sans billet ont tenté de forcer le passage. D’abord repoussés, ils se sont cachés dans la forêt et ont caillassé la sécurité avec cailloux et bouteilles. Ils se sont dispersés avant de recommencer depuis le pont, menaçant le public. Ils ne voulaient rien entendre. La bombe lacrymo, utilisée en dernier ressort, était indispensable pour les calmer et les disperser. Mes hommes n’arrivaient pas à les ramener à la raison. On a demandé aux organisateurs d’appeler la police. C’est la première fois qu’on rencontre des problèmes ici."
D'autres témoignages parlent eux aussi de caillassages à l'encontre de la sécurité et des festivaliers, mais sans faire de lien avec les jeunes tabassés à l'entrée du campement.
"Les vigiles se sont défendus"
Le commandant de police de Bagnols, Jean-Michel Farel, n’a pas assisté à la rixe. Mais alerté par les organisateurs de l’échauffourée, il a envoyé des policiers sur les lieux. Trop tard. Tout était terminé. "Ça s’est passé en cinq minutes. D’après ce que je sais, des personnes qui n’avaient pas pu avoir de billets ont voulu rentrer dans le parc par le point de contrôle entre le camping et le festival. Et pour faire en sorte que les vigiles abandonnent la place, ils les ont bombardés de canettes et de pierres depuis le pont et les fourrés. Ça n’a pas fonctionné et ces individus, pas mal excités par l’alcool, ont fait l’erreur d’aller ensuite au contact des vigiles. Ces derniers, remontés comme des pendules après leur agression, se sont défendus". Selon lui, "l’organisation du festival a été bien tenue par rapport au monde qu’il y avait". Pour "être meilleurs l’année prochaine", il compte demander des effectifs supplémentaires pour le reggae.
 
"On n'est pas des sauvages" 
Mise en cause sur les réseaux sociaux pour la gestion des festivaliers et un service de sécurité jugé trop “sur les dents”, la société organisatrice du festival, Garance productions, a répondu aux critiques. Le communiqué de presse prévu en début d’après-midi a finalement laissé place à une réponse sur la page Facebook du festival.
Benoît Collin, en charge des relations presse revient sur la chronologie des événements. Il rappelle qu’après de nombreuses plaintes reçues l’an passé - vols, agressions -, l’organisation avait souhaité renforcer la sécurité sur le camping, pour le "bien-être des festivaliers". Se pose aussi la question de l’avenir du festival. Le parc Rimbaud n’est-il pas sous-dimensionné ? "On n’a pas de marge de croissance sur ce site, on en tirera les leçons qu’il faut", explique-t-il, sans envisager pour le moment un changement de site.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Admin
Blog 83-629
Blog 83-629

Masculin Messages : 734
Date d'inscription : 04/07/2013
Localisation : France
Emploi/Diplômes : CAP APS/ BP ATPS / SSIAP 1,2 et 3/Licence Professionnelle

http://83-629.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bagnols : des vigiles tabassent des festivaliers, la vidéo choc

Message par garde.environnement le Mer 31 Juil - 15:15

Bsr,
Mon "petit doigt" me demande si les agents de la sécurité ont ils eu des coups, bleus, hématomes et l'ont-ils fait constater par un médecin?

La Justice prendra une décision qui risque d'être lourde de conséquences...

Il me semble que le strict contrôle de la légitime défense n'a pas été respecté. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La suite nous le dira...
@+

_________________
Un homme qui aime les chiens ne peut pas être complètement mauvais.
On se lasse de tout sauf de comprendre. Virgile
Ne pas faire confiance à des pensées théoriques d'humains qui ne sont pas dans l'action. Ch.ANDRE
Je n'aime pas la violence mais je préfère une condamnation aux condoléances. Golda MEIR
avatar
garde.environnement
Accro du forum
Accro du forum

Masculin Messages : 388
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Glandouillis-les-baies
Emploi/Diplômes : Agent Public assermenté > Collectivité Territoriale

http://garde-environnement.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bagnols : des vigiles tabassent des festivaliers, la vidéo choc

Message par yves.godier le Mer 31 Juil - 22:09

Il n'y aura pas grande conséquence, sur ce type de dépôt de plaintes et au vu de l'article on voit que çà va pas pisser loin.
La vrai question c'est
Savez vous ce que sait ce festival? > reggae /ragga/dub
En événementiel quel est le public le plus dur a gérer ? Justement ce type de public qui multiplies les excès de drogues tout confondus a outrance > ce type de festivalier qui prone le peace and love et qui est le premier a cracher sur l'autorité.
Le quidam qui voit une interview musclé dans ce type de festival veut toujours jouer son "résistant" de la dernière heure en ne connaissant ni les tenants et aboutissant
Je ne crois nullement en la théorie du "on voulait juste qu'ils arrêtent de taper "pour ma part, même si il faut admettre qu'il faut avoir des nerfs d'aciers dans certaines circonstances de festivals, d'autant plus sur un camping de festival..
L'organisateur GARANCE production reconnu nationalement et la société prestige sécurité mené de main de maitre par une femme (j'ai déjà eu plusieurs témoignage d'ancien employés) n'est sûrement pas a remettre en cause.

Je vois bien là qu'en effet çà peut faire les choux gras.

Pour avoir vécu des cas similaire a celui ci , je peux vous assurer ^que çà va pas souvent très loin, notamment du fait de déposition peu crédible a l'heure ou elles sont enregistrés par des protagonistes dans un état peu digne de confiance....

Les forces de police ne sont pas dupes

J'admet enfin que ce type d'incident et tout de même déplorable car c'est l'echec de la sécurité, du bon sens , de la sérénité et de la médiation....

_________________

avatar
yves.godier
Spécialiste Sécurité incendie
Spécialiste Sécurité incendie

Messages : 111
Date d'inscription : 06/07/2013
Emploi/Diplômes : Conseiller en sécurité incendie

http://www.sos-incendies.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bagnols : des vigiles tabassent des festivaliers, la vidéo choc

Message par garde.environnement le Jeu 1 Aoû - 7:54

Bjr,
D'accord avec toi Yves, j'ai eu sécurisé les festivités rock de La Citadelle de Blaye et "la viande était fumée et saoule" mais dans le cas présent reste à voir les autres vidéos qui ont été prises...si celles-ci sont nulles il va de soi que l'histoire n'ira pas bien loin.
@+

_________________
Un homme qui aime les chiens ne peut pas être complètement mauvais.
On se lasse de tout sauf de comprendre. Virgile
Ne pas faire confiance à des pensées théoriques d'humains qui ne sont pas dans l'action. Ch.ANDRE
Je n'aime pas la violence mais je préfère une condamnation aux condoléances. Golda MEIR
avatar
garde.environnement
Accro du forum
Accro du forum

Masculin Messages : 388
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Glandouillis-les-baies
Emploi/Diplômes : Agent Public assermenté > Collectivité Territoriale

http://garde-environnement.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bagnols : des vigiles tabassent des festivaliers, la vidéo choc

Message par yves.godier le Ven 2 Aoû - 11:15

Ah oui je rajoute qu'une vidéo de 23 seconde ne résume pas 45 minute de pseudo échauffourées. 
On fait bien voir ce qu'on veut à la télé , il en est de même sur le net.
Pensez vous réellement que ce mec a filmé que 23 secondes?

_________________

avatar
yves.godier
Spécialiste Sécurité incendie
Spécialiste Sécurité incendie

Messages : 111
Date d'inscription : 06/07/2013
Emploi/Diplômes : Conseiller en sécurité incendie

http://www.sos-incendies.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bagnols : des vigiles tabassent des festivaliers, la vidéo choc

Message par garde.environnement le Sam 3 Aoû - 7:32

Bjr,

Yves bien d'accord il faut tout visualiser pour connaitre le fonds de cet événement.

Pensez vous réellement que ce mec a filmé que 23 secondes?


-Tout dépend de l'état du stress du gars et de ses agissements lors de ce moment (il n'a pas filmé pour ne pas être mis en cause)

-de la capacité de la carte mémoire de son smartphone.

@+

_________________
Un homme qui aime les chiens ne peut pas être complètement mauvais.
On se lasse de tout sauf de comprendre. Virgile
Ne pas faire confiance à des pensées théoriques d'humains qui ne sont pas dans l'action. Ch.ANDRE
Je n'aime pas la violence mais je préfère une condamnation aux condoléances. Golda MEIR
avatar
garde.environnement
Accro du forum
Accro du forum

Masculin Messages : 388
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Glandouillis-les-baies
Emploi/Diplômes : Agent Public assermenté > Collectivité Territoriale

http://garde-environnement.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bagnols : des vigiles tabassent des festivaliers, la vidéo choc

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum